Alternative 4D - Prévention & Solutions Anti-nuisibles
  • 04 22 58 05 15
  • Intervention rapide
Contact
tel_alternative4D
Intervention rapide avec Alternative 4D

Les termites

Provenant des forêts, les termites s’étendent de plus en plus dans nos villes, et provoquent des dégâts importants dans nos habitations.
Les termites creusent le bois de nos charpentes, de nos huisseries, conduisant à leur destruction, portant atteinte à notre sécurité et à celle de nos familles !
Les termites sont un véritable fléau, pour lequel vous ne pouvez lutter seul.

Spécialiste de la lutte contre les termites Alternative 4D

Qui sont les termites et pourquoi sont-elles si dangereuses pour nos habitations ?

Termites vient du terme latin “termitis », qui signifie ver rongeur.
En France, nous rencontrons surtout les Kalotermes, appelés couramment « termites du bois sec » et les Reticulitermes « termites souterrains ». Les premiers sont recensés essentiellement sur la côte méditerranéenne. Ils attaquent les bois secs.
Les Reticulitermes, quant à eux, développent des colonies plus abondantes et s’attaquent à la cellulose sous toutes ses formes. Ce sont eux qui engendrent les dégâts les plus importants dans nos les bâtiments que ce soit dans l’ancien comme dans le neuf.

Humidité, chaleur et obscurité sont les conditions indispensables au développement des termites

Leur présence n’est pas visible et leur attaque se fait en profondeur, de manière invisible jusqu’à l’effondrement des plafonds, parquets, chambranles !
Les termites sont des insectes sociaux qui vivent en colonie. Ils sont organisés et font preuve d’intelligence collective. Une colonie peut atteindre des milliers d’individus, répartis en trois castes :

Les soldats, non ailés, non sexués qui ont pour rôle la défense de la colonie.
Les ouvriers préposés à la construction, à l’entretien, l’approvisionnement du nid en nourriture, ils sont les plus nombreux et représentent environ 80% de la colonie. Ce sont eux qui bâtissent des cordons, leur permettant l’accès à la nourriture car les termites ne circulent jamais à l’air libre. Par ce fait, ce sont eux qui provoquent les dégâts irrémédiables que nous observons.
Les individus sexués « le roi et la reine » : mais également les néoténiques qui assurent le rôle du roi ou de la reine en cas de disparition de ces derniers et qui peuvent à leur tour devenir un couple royal en cas de marcottage ou lors de l’essaimage. Leur unique fonction est d’assurer la subsistance de la colonie.
Spécialiste de la lutte contre les colonies de termites Alternative 4D
Spécialiste de la lutte contre les dégâts de termites Alternative 4D

Les termites se nourrissent par trophallaxie. Ils utilisent la cellulose comme un ingrédient qu’ils mélangent à d’autres substances qu’ils produisent et ce, afin d’obtenir leur alimentation.
Les termites sont xylophages et s’attaquent au bois. Ils apprécient la plupart des arbres européens. Mais ils se nourrissent également de cellulose, contenue notamment dans le carton et le papier. Ils peuvent d’attaquer à nos livres, au placoplâtre, au papier peint… en dégradant au passage tout ce qui se trouvent sur leur chemin : plâtres, cloisons, gaines électriques, polystyrène….

Les termites se propagent par trois moyens :
par essaimage : envol des individus sexués en avril/mai pour aller conquérir de nouveaux territoires et construire de nouvelles termitières.
par marcottage : division de la colonie qui se sépare via des réseaux souterrains
par transport par l’homme : bois, terre, gravats, matériaux à base de cellulose infectés. Ce dernier est considéré comme le mode de propagation le plus important.

Les dégâts et nuisance des termites sur nos bâtiments, ouvrages et charpentes en bois peuvent être nombreux, irréversible et lourd de conséquence.
Le bois est creusé de l’intérieur, dans le sens des fibres, ce qui le fragilise et il perd sa capacité de portance jusqu’ à effondrement. Aucun rejet de sciure n’est constaté.

Aussi, des méthodes et des techniques de lutte efficace contre les termites s’imposent.

Nos principales prestations de lutte contre les termites

 

Compte tenu de la complexité et des dangers engendrés par les termites, seuls un professionnel confirmé comme Alternative 4D est en mesure d’assurer une lutte durable et efficace.
Le choix des méthodes de traitement et des produits peut s’avérer primordial. Préférez faire appel à Alternative 4D pour un traitement efficace, durable et garantie.

Traitement des bois avant construction

Mise en place d’une barrière physico- chimique : un film insecticide est déposé sur le sol au niveau des fondations avant coulage de la dalle pour isoler la maison du sol. Cette méthode présente l'avantage de ne pas propager des substances chimiques dans les sols et les nappes phréatiques environnants. Par la suite, tous les bois mise en œuvre dans le cadre de la construction devront être préalablement traités en préventif, selon les normes en vigueurs

Le traitement curatif des pièces de bois attaquées

Après avoir réalisé un sondage afin de déterminer les zones infestées et leurs étendues. Nous réalisons un bûchage des bois attaqués. Il s’agit d’enlever les zones vermoulues afin de ne conserver que les parties saines.
Après brossage des surfaces traitées, nous réalisons en fonction de l’étendu des dégâts et de la section des pièces de bois
- L’injection des pièces de section supérieure à 40cm : il s’agit de réaliser un perçage tous les 33 cm, en quinconce, de poser des chevilles d’injection et d’injecter un produit xylophène à basse pression à l’aide d’une pompe à injecter. L’objectif est de réaliser une barrière chimique à l’intérieur des boiseries afin de stopper la propagation des termites ouvriers.
- La pulvérisation des boiseries : il s’agit d’appliquer par pulvérisation un produit xylophène sur la totalité des surfaces, qui est ensuite absorbé par le bois sur plusieurs centimètres de profondeur.

La mise en œuvre de piège-appâts : TERMIGARD®

Basé sur le comportement social des termites, il s’agit de placer des intercepteurs (pièges) à l’extérieurs ou à l’intérieur du bâtiment ou de l’habitation.
Ces derniers contiennent un support cellulosique imprégné d’un insecticide sélectif qui empêchera la formation du squelette des insectes. A terme on élimine à distance toute la colonie. Par la suite on pourra conserver ce système en monitoring, sans substance active afin de prévenir toute ré infestation.
Cette méthode, ciblé contre les termites, est respectueuse de l’environnement. Elle est également sans danger pour votre habitation et votre santé !

Les insectes à larves xylophages

Ils sont un véritable fléau pour notre habitat. En effet, ce sont les larves qui se nourrissent de bois lors de leur développement.
Le capricorne des maisons est l’insecte le plus préjudiciable pour le bois, après les termites.
Mais il n’est pas le seul insecte à larve xylophage.
On peut également trouver dans nos demeures, l’hespérophane cendré appelé « le capricorne des feuillus, le lyctus, la petite et la grande vrillette, la nicobie marron ou « vrillette des livres », le sirex, tous avides de bois. Ils conduisent irrémédiablement à la dégradation des pièces d’ouvrage jusqu’à leur destruction.
Il ne faut pas non plus écarter d’autres ravageur du bois qui le dégradent pour en faire leur nid, ou leur habitat comme les fourmis ou les abeilles charpentières.

Spécialiste traitement du bois Alternative 4D

Le Capricorne des maisons ou hylotrupes bajulus,
s’attaque aux bois résineux.

Avec l’utilisation croissante des bois résineux depuis les années 1950 dans les construction modernes, le capricorne des maisons s’est largement répandu dans toutes les régions de France, et plus particulièrement sur les côtes atlantique et méditerranéenne.

Au stade larvaire il mesure de 20 à 35 mm et sa durée de vie et de 3 à 5 ans. Il creuse des galeries dans les charpentes, les menuiseries et toute pièce de bois sec, grâce à ses mandibules très puissantes.

Au stade adulte, sa durée de vie est très courte, environ 20 jours. Il ne s’alimente plus et se consacrant exclusivement à la reproduction. Après l’accouplement, la femelle pond ses œufs dans les interstices du bois et le cycle recommence après 2 semaines d’incubation…

Etant donné qui n’est pas à l’aise pour voler, la descendance restent généralement sur une même structure ou au niveau des charpentes voisines.
Le capricorne des maisons ne s’attaque qu’aux charpentes de résineux. Le capricorne des maisons attaque la structure du bois en creusant dans le sens des fibres. Les larves sortent en forant des trous ovales de 6 x 10 mm environ. Comme il n’y a pas d’expulsion de sciure, l’infestation est souvent remarquée tardivement. On peut toutefois, dans le silence, entendre le bruit des mandibules des larves qui creusent le bois.

Spécialiste du traitement contre le Capricorne des maisons Alternative 4D
Spécialiste du traitement contre l'anobium punctatum Alternative 4D

La petite et grosse vrillette

La petite vrillette ou anobium punctatum consomme l’aubier, c’est à dire le bois tendre des résineux et feuillus. On retrouve souvent des traces de son passage au niveau des meubles et des tableaux anciens. Mais on la retrouve également dans les livres anciens et archives.

La grosse Vrillette ou Xestobium rufovillosum, aussi appelée horloge de la mort. Elle s’attaque de préférence aux vieilles boiseries, vieux parquets, charpentes, escaliers…

Spécialiste du traitement contre le Lyctus Brunneus Alternative 4D

Le Lyctus Brunneus

Il s’attaque à l’aubier des feuillus, sauf du peuplier et au duramen des bois exotiques. Il ronge principalement les portes et leurs montants, parquets, lambris, meubles et toutes menuiseries et objets en bois. Il affectionne l’aubier du chêne, châtaignier, frêne, noyer, orme, saule, cerisier et même le contre-plaqué. Il ronge également les bois tropicaux riches en amidon : abachi, koto, okoumé, limba, lomba, ramin, bambou, acacia, acajou. Contrairement au capricorne des maisons, il ne s’attaque pas aux résineux. La durée de vie d’une génération est d’une année.

Spécialiste du traitement contre l'hespérophane Alternative 4D

L’hespérophane ou « Capricorne des bois feuillus

Insecte dont la larve se développe dans les bois feuillus, on le trouve plus fréquemment sur les bordures de la méditerranée. L’hespérophane s’attaque aussi bien au bois ouvré qu’au bois stocké, du moment que le taux d’humidité du bois est inférieur à 20%. Ce qui est le cas d’un grand nombre de feuillus comme le chêne, le peuplier, le hêtre, le noyer, le cerisier. L’insecte se nourrit de l’aubier du bois et fore de nombreux et larges trous pour sa sortie. Ces trous mesurent 10 à 12 mm et sont ovales. Les galeries sont creusées à la périphérie du bois attaqué. Les dégâts sont similaires à ceux provoqués par le capricorne des maisons.

Comment lutter contre les insectes à larves xylophages ?

 

Lors de la construction, les charpentes sont traitées pour 10 ans contre tous les xylophages. Vous êtes donc protégés si votre maison est récente. Vous devez cependant veillez à l’apparition de toute trace de sciure ou de trous dans le bois.

Traitement préventif contre les insectes à larves xylophages

Dans le cas ou votre habitation a plus de 10 ans, il est conseillé de faire appel à un professionnel comme Alternative 4D qui procèdera à une injection sous haute pression des pièces de bois de sections importantes, et ce afin de palier au traitement initial devenu inefficace. Pour le reste de la structure, il sera appliqué un produit xylophène en surface et ce, afin de préserver le bois de toute attaque.

Intervention curative contre les insectes à larves xylophages


Dans le cas d’une attaque avéré, Alternative 4D procède à un sondage afin de déterminer les parties infestées et l’étendue des dégâts. Nous réalisons comme pour le traitement curatif des termites, un bûchage des bois attaqués, pour mettre à nu les parties saines avant traitement.

    Nous réalisons ensuite le traitement à proprement parlé, à savoir :

  • L’injection des pièces de section supérieure à 40cm : il s’agit de poser des chevilles d’injection en quinconce tous les 33cm et d’injecter un produit xylophage sous pression à l’aide d’une pompe. La barrière chimique ainsi réalisée à l’intérieur des boiseries met fin à la progression des larves.
  • Le traitement des boiseries avec un xylophène : il s’agit de pulvériser un produit xylophène sur la totalité des surfaces pour le protéger, comme en préventif.

Dans le cas où le bois est déjà verni ou lasuré, il conviendra de le décaper au préalable. Il pourra être de nouveau peint ou verni post traitement.

Les garanties d’intervention Alternative 4D

Nous offrons une garantie contractuelle de 10 ans sur l’ensemble des traitements de bois que nous réalisons.
Afin de vous garantir l’efficacité de nos traitements, nous nous engageons à utiliser des produits homologués, certifiés CTB-P+ ou équivalents.
Nos devis et nos méthodes d’intervention sont établis sur la base des recommandations et des instructions de l’institut technologique FCBA (Forêt, Cellulose, Construction Bois, Ameublement) organisme par lequel nous sommes également formé.

L’expertise Alternative 4D c’est

Expertise du processus d'Alternative 4D
Expertise du processus d'Alternative 4D